Les aides pour les travaux d’économies d’énergies

S’investir dans l’immobilier ou la location vente maison est presque devenu un phénomène de mode pour chaque personne, surtout à cause de la pression sociale qui a pour simple objectif d’avoir son propre habitat ainsi que pour les générations à venir, certains s’engagent dans la construction seulement pour le business en le mettant en vente ou location. Pour eux c’est le profit qui reste avant tout l’objectif primaire en utilisant divers moyen d’attirer un futur acquéreur, comme le home Staging en parlant de la décoration intérieure, ainsi que de l’optimisation de l’efficacité énergétique de l’édifice. Fréquemment, ce sont surtout les énergétiques qui sont primordiale dans la construction ou la rénovation, dans le seul but que le futur occupant n’aura pas de difficultés sur la facture d’énergie. En effet, les pouvoirs publics ont mis en place des aides financières pour soutenir les en faveur des économies d’énergies, nous pouvons citer :

Le CIDD ou Crédit d’Impôt au Développement DURABLE

Le crédit d’impôt est accordé au locataire, ou au propriétaire occupant, ou les bailleurs d’un logement plus de 2ans qui s’est engagé à sa location pour une habitation pendant au moins 5ans ; ou encore à des personnes domiciliées fiscalement en France. Le crédit d’impôt déduit les impôts des investissements sur les travaux d’économie d’amélioration énergétique. Il représente le montant des travaux qui peut varier et est déduit des impôts sur le revenu. Pratiquement, si le montant est supérieur à celui de votre impôt, c’est le Trésor public qui vous rembourse la différence. Il tien en compte par exemple les travaux d’isolation peu importe la pièce de l’habitat, toiture, salle de bain……, les installations d’équipement de régulation et autre à découvrir sur le site du ministère.

L’éco-PTZ

Ou encore connu sou le nom « éco-prêt à taux 0% » a été mis en place depuis 2009 pour le financement des travaux d’amélioration de performance énergétique d’un habitat notamment pour réduire la consommation énergétique en chauffage des habitas anciens assez performants. L’installation du chauffage par géothermie est prise en compte ainsi que les isolations des murs, fenêtres et portes donnant sur l’extérieur et les isolations performantes de la toiture, sachant que l’éco-ptz est accordée seulement aux résidences principales achetées avant le 1er janvier 1990.

Le Taux réduit sur la TVA

Au lieu de 20 %, la TVA n’est que de 7 % pour les travaux d’entretien ou d’amélioration qu’ils soient sur les matériaux ou la main d’œuvre. Il est accordé au propriétaire occupant, les bailleurs, les syndicats de copropriétaires le locataire ou occupant à titre gratuit ainsi que les sociétés civiles immobilières s’ils font des travaux d’isolation thermique, ou l’optimisation des installations de chauffage la poêle a bois. Afin que ce taux soit appliqué, l’achat et la pose des matériaux doivent être effectués par une entreprise par le propriétaire, dans le cas contraire ou il achète les matériaux lui-même, 5,5 % de TVA est seulement accordé à la pose.

Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat comme son nom l’indique, offre des subventions pour améliorer le confort d’un logement de plus de 15ans. Cet aide revient aux propriétaires occupant, ou aux propriétaires bailleurs ainsi qu’aux syndicats de copropriété, s’ils effectuent des travaux évalués à plus de 1500 euros oui des travaux déjà listés par l’ANAH sur son site par exemple la mise en conformité de l’installation gaz, isolation thermique ou changement de chaudière. Autres conditions d’obtentions prévoient que les l’achat et l’installation des matériels est recommandée e faisant appel à un professionnel adhérent de la charte « Qualisol », sachant que ces matériels doivent au préalable dans la liste des modèles certifiée par les dispositions réglementaires. L’ANAH décide donc du montant de la subvention qui devra être allouée selon l’aspect du dossier.

Il existe encore des aides des organismes sociaux, tels que les prêts d’accession sociale connus sous le sigle (PAS) accordé toujours aux travaux d’amélioration ou d’économie d’énergie et qui peut recouvrir jusqu’à 100 % du coût des travaux.

Enfin, le prêt à l’amélioration de l’habitat de la caisse d’Allocation Familiales (CAF) pour les travaux de réparation, d’assainissement, d’amélioration, d’agrandissement et d’isolation thermique. Il peut couvrir au plus 80 % du montant des travaux plafonné à 1067,14 euros avec un taux de 1 % pour une échéance de 36 mensualités.

Publications relatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*